Nous l'avions prévenu et voilà encore une preuve pour ceux qui croient qu'à force de rouler sur du sable le chameau peut perdre sa bosse. Les peuls disent:"Jikku ko... hay so ɓoraama artat". Traduction l'habitude est une seconde nature c'est très rare que l'on s'en débarrasse. On l'avait prévenu depuis son avènement au pouvoir usurpé au peuple sous le pseudo d’élections démocratiques et que certains avaient applaudi. L'assassinat du frère Mangane, le bras d'Abou Fall devaient nous édifier mais hélas car Aziz vient encore de sévir et frapper au coeur de ce que nous avons de plus cher. Non seulement il nous prive de notre Nationalité mais il nous arrête et essaie de nous bâillonner davantage. Considérant le caractère arbitraire de cette arrestation Considérant le système d'état comme une arme contre les négromauritaniens Nous le Collectif des associations, organisations des droits de l'Homme, les mouvements politiques, les organisations humanitaires et partis politiques condamnons fermement l'arrestation du compatriote Abdoul Birane Wane, le Président de "TOUCHE PAS A MA NATIONALITE" et ses camarades. Nous EXIGEONS au gouvernement mauritanien sa libération rapide et dans le plus bref délai. EXIGEONS L’ARRÊT IMMÉDIAT DE CET ENRÔLEMENT INJUSTE ET RACISTE Demandons à tous les mauritaniens et africains épris de paix et justice de dénoncer partout l'attitude du gouvernement mauritanien contre la population négromauritanienne. On a beau espérer, dénoncer et crier mais ce système ne changera pas comme ça. Unis nous vaincrons Ibrahima Dia Le Coordinateur du Collectif